• Image of "Jaccottet écrivant Au col de Larche", par Jean Marc Sourdillon

Dans cet ouvrage, Jean Marc Sourdillon, écrivain et spécialiste de Jaccottet (il a participé à l’édition de ses Œuvres dans la bibliothèque de la Pléiade), nous retrace le mouvement qui a donné naissance au texte "Au col de Larche". Dans le récit intime de cette genèse, nous découvrons la formidable sensibilité et l’extrême exigence qui font de Philippe Jaccottet un immense poète. Un témoignage exceptionnel sur la réalité de la création poétique.

EXTRAIT
"Quel est cet « invisible » né de la réfraction du bruit de torrent dans l’espace intérieur de celui qui, l’ayant entendu, y prête attention et l’écoute ? C’est lui que l’écriture cherche à rejoindre ou à faire entendre et il semble qu’il ne se donne nulle part mieux que dans la musique, cet « inouï dont elle est l’écho répercuté » ; il se présente ici sous la forme d’une pure actualité, d’une énergie qui se prodigue et qui circule. Il est dans le bruit du torrent, dans les poèmes de Hölderlin, de Rimbaud, de Mandelstam, dans la musique de Bach ou de Mozart, dans la vie intérieure du marcheur. Il passe de l’un à l’autre à l’endroit où le poème s’écrit et il se communique à celui qui le lit, que je suis, et qui met ses pas dans ceux de celui qui l’a écrit, et de tous ceux qui précèdent ou marchent avec nous."

À PROPOS DE "AU COL DE LARCHE"
La prose poétique « Au col de Larche » appartient au recueil "Après beaucoup d’années", dont elle constitue le dixième texte. Ce livre paraît chez Gallimard une première fois en 1994 dans la collection blanche, puis en poche dans la collection Poésie/Gallimard sous le titre « "Cahier de verdure" suivi de "Après beaucoup d’années" » en 2003, et enfin dans le volume de l’édition des "OEuvres" dans la Bibliothèque de la Pléiade en 2014.

L'AUTEUR
Jean Marc Sourdillon, né en 1961, a participé à l’édition des "OEuvres" de Philippe Jaccottet dans la bibliothèque de la Pléiade, publié un essai sur ses traductions ("Un lien radieux", L’Harmattan, 2004) et trois livres de poèmes, dont le dernier, "Dix secondes tigre", a paru aux éditions L’Arrière-Pays en 2011.

À PROPOS DE PHILIPPE JACCOTTET
Philippe Jaccottet naît à Moudon, en Suisse, en 1925, découvre la poésie à 17 ans grâce à Gustave Roud, rencontre Francis Ponge et Henri Thomas à Paris à 20 ans. Il décide de vivre de son travail de traducteur (Homère, Musil, Hölderlin, Rilke, Leopardi, Ungaretti, Góngora, Mandelstam, etc.) et s’installe à Grignan, dans la Drôme, avec sa femme, Anne-Marie, en 1953. En février 1976, il note ceci dans ses carnets : « La difficulté n’est pas d’écrire, mais de vivre de telle manière que l’écrit naisse naturellement. C’est ceci qui est presque impossible aujourd’hui ; mais je ne puis imaginer d’autre voie. Poésie comme épanouissement, floraison, ou rien. Tout l’art du monde ne saurait dissimuler ce rien ». Toute son oeuvre, poèmes, proses et notes de carnets, depuis "L’Effraie" en 1954 jusqu’à "Couleur de terre" en 2009, s’inscrit dans le prolongement de ce constat. Elle a été recueillie, presque intégralement, dans un volume de la bibliothèque de la Pléiade en 2014.

FICHE TECHNIQUE
- image de couverture (technique mixte) : Yvonne Alexieff
- Parution : mars 2015
- ISBN : 978-2-9546757-1-8
- Prix : 15,00 €
- Ce livre a été conçu et fabriqué en Normandie (imprimeur : Corlet, Calvados) sur les papiers de création 100% recyclés Rives Tradition extra blanc (couvertures) et Cyclus Print mat (intérieur).
- 38 pages - format 18x24 cm - poids 122g

LA COLLECTION "VITA POETICA"
Entretiens, correspondances, carnets… La collection "Vita poetica" rassemble des textes issus des marges de l’écriture, ces précieuses ressources qui donnent un éclairage original sur la création d’une œuvre. Ses titres sont imprimés sur des papiers 100% recyclés.